7 inconvénients à utiliser Flash :

7 inconvénients à utiliser Flash !!

Une URL unique pour différents contenus

Du fait de sa structure le lien entre les flat files HTML et Flash se fait par une URL unique.Le contenu Flash disponible via cette url unique peut être varié : Vidéos, Contenu Textuel, Frames, etc… Comme le contenu se charge en une fois (la fameuse page de chargement) le visiteur ayant accès à ce contenu, n’a pas utilité de recharger le contenu.Comme ces différents contenus sont accessibles via une URL unique il est difficile de lier ces différents contenus unitairement (si un expert flash passe par la, qu’il nous éclaire sur ces difficultés ) .

Lourdeur de chargement

Malgré le débit qui s’envole (merci Free) les sites Flash peuvent demander un petit instant avant de se charger dans votre navigateur, certains de vos visiteurs pourraient être tenté de quitter le site.

Introductions

Une mode a envahi le web qui consiste à introduire le site par une séquence Flash pour introduire le contenu.le souci avec ces intro c’est que cela consomme du temps précieux que peut passer un visiteur sur votre site, et cela peut le mener à quitter prématurément votre site.si vous êtes obligé d’avoir une séquence d’intro, pensez à gérer son affichage par un cookie pour éviter de l’afficher à chaque visite même dans la même journée et surtout pensez au lien qui permet de la bypasser si c’est faisable (Cas du site Allociné et de sa pub en page d’accueil).Google a même introduit la possibilité de passer l’intro Flash dés les SERPs .

Pas de Retour Arrière

Si vous utilisez la fonctionnalité de Flash d’inhiber le bouton Back, sachez que ce bouton est l’élement de navigation le plus usité après les liens web dans la navigation.de plus le fait de le désactiver est contraire aux TOS Adwords.Les règles basiques d’ergonomie du web, imposent en effet de le garder efficient.

Mise à jour difficile

Le contenu Flash est un chwia compliqué à mettre à jour par rapport a du contenu textuel.
il est de surcroit couteux.
il est souvent créer et laissé de coté sans mise à jour ou modifications par le propriétaire (cas des mini sites événementiels)

Ergonomie

Flash a une structure différentes du web textuel des années 90, du début du web, les visiteurs “legacy” peuvent se sentir déboussolés par une navigation flash qui en plus est de plus en plus innovante.

La taille du texte dans un swf n’est en général pas modifiable à l’affichage (sauf si le développeur l’a prévu avec des boutons + et -) et le visiteur est obligé d’avoir la même taille de texte .

La recherche textuelle, n’est pas encore une fois possible , le contrôle+F n’est pas possible sauf si le développeur a mis en place une petit formulaire de recherche dans son contenu Flash.

Le Flash n’est bien indéxé , (sauf sur Google et encore)

Adobe a sorti une nouvelle librairie SWF indexable, seulement seul Google a commencé à indexer le Flash correctement (contrairement à ce que l’on pourrait croire, Google indexait déjà un peu les swf et leurs contenus) , mais les autres moteurs de recherche eux ne le font pas encore.

Google indexe mal le swf, pas du tout les images, ni les js, ni les langues orientales des swf, et si le flash charge des fichiers externes types html, ou swf ou XML, Google les indexe séparément.

Conclusion

Flash n’a pas que des inconvénients, sinon il n’aurait pas percé comme il l’ a fait (Youtube,Dailymotion,etc…) .Il ne faut pas le voir autrement que comme un outil et pas comme une fin en soi pour en mettre plein la vue aux visiteurs.Faire un site entièrement en Flash, est suicidaire en terme de SEO, l’utiliser comme agrément ou complément du HTML est plus approprié .

Source 2009 :  http://bababillgates.free.fr
Voir aussi l’article de 2002 : http://patrick.murris.com/articles/flash25.htm

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.